Recourir à un prêt immobilier classique

Retour
crédit immobilier groupe REALITES

Taux, mensualités, offre de prêt… Le prêt immobilier classique est un incontournable dans de nombreuses acquisitions immobilières. REALITES vous accompagne.

Lors de l’achat d’un logement neuf, la plupart des futurs propriétaires ont recours à un prêt immobilier classique afin de boucler leur financement. Taux, montant, mensualités, garanties… Comment se déroule concrètement ce type de prêt ? REALITES répond à vos interrogations.

Le principe du prêt immobilier

Vous achetez un appartement neuf et souhaitez contracter un prêt immobilier classique pour finaliser votre budget ? Accordé par les banques, cet emprunt va compléter votre apport, votre épargne ainsi que les éventuelles aides pour vous permettre de concrétiser votre achat immobilier. La durée du prêt varie selon vos besoins et vos capacités de remboursement. D’ailleurs, avant de vous proposer une offre de prêt, la banque va vérifier votre capacité de remboursement afin d’éviter tout risque de surendettement.

La durée moyenne d’un prêt immobilier est de 20 ou 25 ans, mais elle peut aussi aller jusqu’à 30 ou 35 ans. Pendant cette période, vous remboursez les mensualités correspondant à la somme empruntée à laquelle se rajoutent les intérêts. Lors de la demande de crédit immobilier, vous seront demandé des garanties, comme une caution bancaire ou hypothèque. Enfin, une assurance est vivement conseillée. Certains organismes bancaires la rendent même obligatoire. Elle vous sera utile en cas d’invalidité, de chômage ou de décès.

Quel type de taux choisir ?

C’est l’établissement bancaire prêteur qui détermine le taux d’intérêt. Celui-ci peut être fixe (il sera le même tout au long de la durée du prêt), modulable (il peut s’adapter à votre situation) ou encore variable (en fonction du temps ou d’un indice comme le taux interbancaire de la zone euro). Alors que le premier offre une plus grande sécurité, l’avantage du second est sa souplesse. En ce qui concerne les taux variables ou révisables, mieux vaut choisir un prêt « capé », c’est-à-dire doté d’un taux maximum qui ne sera pas dépassé.

Certains prêts offrent la possibilité de passer d’un taux variable à un taux fixe. C’est une option à considérer dans certains cas. Enfin, sachez qu’il existe parfois la possibilité de renégocier le prêt en cours. C’est un élément qui peut être intéressant. Demandez aussi à votre banque si un remboursement par anticipation est envisageable, et si oui dans quelles conditions.

Trouver le partenaire bancaire qui vous convient

Les conditions de prêts immobiliers diffèrent selon les établissements bancaires. Pour déterminer l’offre de prêt et les mensualités, les banques prennent en considération, la composition et les revenus du foyer. Il faut savoir aussi que selon votre profil (niveau de rémunération, statut professionnel…) et les objectifs des établissements bancaires, les propositions varient.

Si certaines banques recherchent de nouveaux clients nantis, d’autres ne sont pas forcément intéressées par cette clientèle qui peut se révéler parfois plus accaparante. De la même façon, certaines banques ne souhaitent pas délivrer de prêts aux travailleurs indépendants, par crainte que leurs revenus irréguliers les empêchent de rembourser correctement leur emprunt, alors que d’autres banques ont déjà des clients de ce type qui honorent sans souci leurs mensualités. Du coup, ces banques-là ne rechignent pas à accorder des prêts à des travailleurs non-salariés (TNS). Renseignez-vous, échangez, mettez en concurrence les établissements bancaires. Il est possible de négocier et discuter les conditions de l’emprunt. N’oubliez pas de vérifier le montant des frais de dossiers. Enfin, vous pouvez aussi vous faire accompagner par à un courtier pour trouver la meilleure offre.

Il est toujours intéressant de faire jouer la concurrence. Sachant que le prêt immobilier est un des moyens principaux pour conquérir de nouveaux clients, les établissements bancaires peuvent s’avérer plus ou moins ouverts à la négociation.

L’offre de prêt

Une fois que vous vous êtes mis d’accord avec la banque sur le taux, la durée et les conditions du prêt, vous recevez chez vous par courrier recommandé avec accusé de réception, l’offre de prêt. Ce document précise en détail les modalités ainsi que les conditions du prêt. Vous disposez de 10 jours de réflexion obligatoires pendant lesquels vous pouvez vous rétracter sans aucune pénalité ou frais. Pour accepter l’offre de prêt, renvoyez l’offre de prêt signée à partir du 11e jour. Elle est valable 30 jours.

Le déblocage des fonds se fera le jour de la signature de l’acte de vente. Par la suite, vous rembourserez vos premières mensualités en fonction du calendrier préalablement défini.

Faites-vous accompagner par des professionnels

Vous souhaitez emprunter pour acquérir un appartement neuf ? Pour chiffrer avec précision les mensualités et déterminer le type de prêt adapté à vos besoins, utilisez l’outil de simulation de prêt de REALITES. C’est un bon moyen pour anticiper et préparer son projet immobilier. Les conseillers REALITES se tiennent évidemment à votre disposition pour vous accompagner, n’hésitez pas à les contacter.

Les conseils sur le même thème

Tout savoir sur le Prêt Épargne Logement

Vous êtes à la recherche d’information sur le Prêt Épargne Logement pour financer votre achat immobilier ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le Prêt Épargne Logement avec REALITES.

Lire la suite
Financement

Assurance emprunteur : ce que vous devez savoir

L’assurance emprunteur, bien que facultative, est fortement recommandée. REALITES vous conseille et fait pour vous le point sur l’assurance emprunteur.

Lire la suite
Financement