Investir dans une résidence de tourisme en LMNP

Retour
Investir dans une résidence de tourisme sous le statut LMNP

En tant que particulier, vous pouvez investir en résidence de tourisme et louer sous le statut de la LMNP afin de générer des revenus complémentaires à votre activité professionnelle principale. Cela vous permet, de plus, de profiter d’une fiscalité avantageuse. On vous en dit plus sur le statut de loueur de meublé non professionnel applicable à la location de tourisme.

Qu’est-ce qu’une résidence de tourisme ?

L’article D 321-1 du Code du tourisme définit ce qu’est une résidence de tourisme. Il s’agit d’un établissement commercial d’hébergement classé qui propose des locaux d’habitation meublés à une clientèle touristique à la journée, à la semaine ou au mois. Cet établissement doit proposer aux hébergés un minimum d’équipements et des services communs, comme l’entretien des chambres ou encore la fourniture de linge de lit et de toilettes.

À la différence d’un hôtel, les locataires sont indépendants, car le logement est obligatoirement équipé d’un coin cuisine et de pièces d’eau privatives. La résidence de tourisme se distingue également de la location d’un meublé de tourisme dans la mesure où elle propose des locaux communs collectifs et une gestion mutualisée par un administrateur pour l’ensemble du bâtiment. À titre d’exemple, la résidence de tourisme peut être un appartement dans une station de sports d’hiver ou encore un logement dans un immeuble au bord de la mer. Cela peut être également un bâtiment comprenant un parc aquatique et des prestations de type hôtelières.

Bon à savoir : les investisseurs en résidence de tourisme peuvent souvent profiter pendant quelques semaines dans l’année de la jouissance de leur bien. Le reste du temps, c’est le gestionnaire qui se charge de louer celui-ci.

La fiscalité LMNP pour une résidence de tourisme

Le statut LMNP est compatible avec l’investissement dans une résidence de tourisme. Il permet de diminuer, de manière importante, votre imposition sur les revenus locatifs grâce à de nombreuses déductions.

Lorsque l’investisseur va déclarer ses revenus locatifs et qu’il a opté pour le régime réel, il a la possibilité de déduire un certain nombre de frais :

  • Les frais d’acquisition ;
  • Les intérêts d’emprunt ;
  • Les charges de copropriété ;
  • La taxe foncière ;
  • Le coût des travaux effectués dans le logement ;
  • Le coût d’achat du mobilier ;
  • L’amortissement de la valeur des murs et de votre mobilier.

Il est possible de reporter le déficit d’amortissement sur les années suivantes.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, il n’est plus possible de bénéficier du dispositif Censi-Bouvard pour investir dans une résidence de tourisme.

L’exonération de TVA

L’investissement en résidence de tourisme bénéficie également d’une exonération de TVA conformément à l’article 261 D du Code général des impôts. La TVA représentant 20 % du prix d’acquisition, ce qui fait une économie substantielle. Deux cas de figure sont possibles :

  • L’investisseur achète directement le logement de tourisme hors TVA ;
  • L’investisseur règle la TVA puis la récupère auprès des services fiscaux.

Cependant, pour pouvoir récupérer intégralement la TVA, l’acheteur doit conserver le bien pendant une durée minimale de 20 ans. À défaut, il devra rembourser une partie de la taxe.

Que vous souhaitiez vous lancer dans une LMNP de tourisme ou dans tout autre projet immobilier, les conseillers REALITES sont à votre écoute au 02 40 75 50 98. N’hésitez pas à nous contacter ou à vous rendre sur notre site pour en savoir plus.

Les conseils sur le même thème

Quelles solutions pour investir dans l’immobilier ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier et vous créer un patrimoine ? Plusieurs dispositifs peuvent vous y aider. REALITES vous éclaire sur les différentes options qui s’offrent à vous afin que vous puissiez répondre au mieux à vos objectifs.

Lire la suite
Investir