Le déroulement d’une location de vacances

Retour
location immobilière famille vacances groupe REALITES

Contrat de location, arrhes, acompte, annulation… Lorsque l’on opte pour une location de vacances, mieux vaut être bien informé. REALITES vous accompagne.

Quand on part en vacances, on a envie de partir le cœur et l’esprit léger. Mais quand on choisit de louer un logement pour ses congés, cela ne se passe pas forcément comme prévu. Contrat, arrhes, assurance… que vous choisissiez une résidence vacances ou une location entre particuliers, il y a des points sur lesquels vous devez être vigilant. REALITES vous accompagne et vous sert de guide afin de réussir cette transaction.

À chacun son type de location

L’appellation « location saisonnière » concerne la location d’un logement meublé (studio, appartement ou maison) pour une courte durée pouvant aller d’un jour à un mois. Une classification de « tourisme » assure que le logement remplit un certain nombre de critères. Effectivement, en tant que meublé de tourisme, la location de vacances doit fournir un minimum de confort et d’habitabilité. La loi prévoit en outre qu’il ne soit pas situé dans une zone de nuisance. De la même façon, un nombre d’étoiles (de 1 à 5) est attribué par un organisme agréé, en fonction de la situation géographique et du confort proposé.

Gîte, résidence hôtelière, village résidentiel de tourisme… Commencez par choisir le type de location qui vous convient le mieux. En fonction des commodités et des services que vous souhaitez trouver sur votre lieu de vacances, mais aussi de votre budget, vous pourrez réajuster selon vos envies et la destination choisie.

Le contrat de location

Il est important de signer un contrat de location afin d’éviter tout souci ou désagrément. L’avantage du contrat c’est qu’il va indiquer les droits et obligations des deux parties (propriétaires et locataires) ainsi que l’inventaire de ce qui se trouve dans le logement. Le contrat se doit d’être le plus détaillé possible, notamment en ce qui concerne la situation géographique. Ce document écrit stipulant le prix et les moyens de règlement permet aussi d’éviter tout litige par la suite. Doivent aussi être indiqués : l’identité du locataire et du propriétaire, la durée de la location, ainsi que les horaires d’arrivée et de départ.

En ce qui concerne le prix, il inclut habituellement la taxe de séjour que le loueur reversera ensuite à la commune. Renseignez-vous avant de signer le contrat si le prix comprend bien l’eau, le gaz et l’électricité. Certains propriétaires les facturent en fin de séjour en fonction de la consommation réelle. Si c’est le cas, demandez à être là lors du relevé de compteur. Cela se fait généralement lors de l’état des lieux de sortie.

Arrhes, acompte, avance… et annulation

Il est très fréquent que le loueur demande des arrhes lors de la réservation, généralement un quart du coût total de la réservation. De cette manière, le propriétaire s’assure de la solvabilité du locataire et se couvre en cas de désistement. Cet acompte est à verser au moment de la signature du contrat de réservation, pour preuve de son engagement définitif à louer le logement. Ceci étant dit, sachez que la loi ne fixe aucun pourcentage réglementaire.

Enfin, soyez vigilant sur les termes utilisés pour ces sommes avancées. On vous a réclamé des arrhes ?  En cas d’annulation de votre part, vous perdrez la somme. Si par contre c’est le propriétaire qui annule, il doit vous payer deux fois cette somme. On vous a demandé un acompte ? En cas d’annulation, vous devrez régler la somme totale prévue. Si l’avance demandée ne précise pas s’il s’agit d’arrhes ou d’acompte, le Code de la Consommation prévoit qu’elle soit considérée comme des arrhes.

Location saisonnières : les choses à savoir

  1. C’est le propriétaire qui délimite le nombre de locataires maximum dans son logement. Il a le droit d’adapter le prix de la location en fonction du nombre de personnes prévues.
  2. Si vous passez vos vacances avec votre animal de compagnie, vérifiez au préalable si votre assurance couvre les éventuelles dégradations que votre chien ou chat pourrait causer.
  3. Si vous en avez la possibilité, consultez les avis des précédents locataires si cela est possible. Cela vous aidera à choisir en toute connaissance de cause.

Et pourquoi ne pas investir dans une résidence hôtelière ?

Les particuliers souhaitant investir dans l’immobilier peuvent opter pour l’acquisition d’un logement dans une résidence de tourisme. Ils pourront selon leur souhait en profiter en tant que résidence secondaire ou en confier la location aux services immobiliers du promoteur. Ce type d’investissement offre une rentabilité intéressante et permet de percevoir régulièrement les revenus locatifs. Vous souhaitez investir dans une location de vacances ? Les conseillers de REALITES se tiennent à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet.

Les conseils sur le même thème

Tout savoir sur le permis de louer

Le permis de louer, une nouvelle obligation pour les propriétaires

Lire la suite
Location

Location : bien monter son dossier

Constituer avec soin son dossier de location, c’est augmenter les possibilités d’être retenu lorsque vous souhaitez louer un logement qui vous plaît. Pièce d’identité, bulletins de salaire… quels sont les documents à fournir ?

Lire la suite
Location